Tremblant

Artifice constitué d'une soupape articulée placée dans le circuit du vent, lestée d'un petit poids, et battant par l'action de celui-ci.

Un tremblement régulier dans l'émission sonore des tuyaux est ainsi créé.

On distingue deux sortes de tremblants :

- le tremblant doux où la soupape est à l'intérieur du portevent. Elle utilise pour animer son mouvement, le judicieux placement du petit poids sur une lame souple attachée à la soupape,

- le tremblant fort, à vent perdu, où la soupape est à l'extérieur du portevent et crée son mouvement en laissant échapper le vent à l'extérieur.

On rencontre peu souvent des tremblants sur les orgues corses. Les rares qui existent ont souvent été placés à une période postérieure, sauf lorsqu'il s'agit des quelques orgues d'origine française (Ulmetu par exemple) où ils existent dès le départ.

On peut expliquer cette absence par le fait que la Voce Umana nourrissait peut-être suffisamment le souhait d'un tremblement.