Tradition franciscaine

De tous les ordres religieux, celui des Franciscains a le plus marqué l'histoire de la Corse.

 

Une tradition liée à cet ordre voulait que l'orgue, lorsque l'on décidait d'en construire un dans l'église conventuelle, soit placé dans le choeur de la nef, sur une tribune occupant la totalité du mur du fond.

Cette dernière était généralement constituée d'une rambarde haute, faite de panneaux à croisillons, cachant toute déambulation pour la vue de la nef mais permettant une correspondance visuelle avec le choeur.

Le chapitre prenait place directement en dessous, dans ses stalles, dans l'enclos réservé aux frères, derrière l'autel majeur.

On retrouve cette particularité dans les orgues restées dans leurs couvents franciscains d'origine : Bunifaziu, Canari, Alisgiani, Santa Lucia di Tallà, Merusaglia (orgue remplacé par Saladini en 1857).

Quelques exceptions font occuper la même place à l'instrument mais pour d'autres raisons : Filicetu, Ruglianu, Sant'Antoninu (provient du Couvent de Marcassu).