Terza mano

Troisième main en français.

Accessoire permettant de doubler à l'octave aiguë les notes jouées sur le clavier à partir du fa 3.

Il est constitué d'un petit abrégé supplémentaire, placé sur le chemin de la mécanique du clavier.

La planchette qui porte les rouleaux de cet abrégé est articulée et commandée en général par une pédale.

Cet artifice apparaît à partir du milieu du 19ème siècle et traduit le désir, bien de cette époque, d'une plus grande intensité sonore, surtout dans les aigus, cherchant en cela une imitation de l'orchestre symphonique.