Séchage du bois

Le bois, une fois coupé (si possible à la bonne Lune) et débité en planches, devra être séché.

Il ne s’agit pas là de faire disparaître son humidité mais la sève qui anime ses canaux.

Méthodes anciennes

- À l’air

1 an pour 1 cm pour des bois de densité moyenne. Un peu moins pour des résineux peu denses. Jusqu’à 1 mm par an pour des bois très durs comme le buis !

- A l’eau

Méthode rapide quand on dispose de moins de temps. On peut garder la bille (le tronc) non débité. On le place immergé dans un cours d’eau. Plus le débit est rapide, plus vite s’effectuera le séchage.

Il faut placer la bille sous un pont, à l’abri de la lumière et le bas du tronc vers l’aval, les canaux étant plus gros à cet endroit, se videront plus vite dans ce sens.

Le bois séché à l'eau (!) devient en général plus dur.

Méthode moderne

Dans des fours.

On gagne ainsi une grande quantité de temps et aussi une diminution considérable de la qualité du bois.