Description d'un tuyau à bouche en métal

Un tuyau à bouche est composé de bas en haut, d’un pied surmonté d’un corps à la jonction desquels prend place le biseau et où se situe la bouche du tuyau.

 

Le pied est conique, la pointe en bas. Il a pour fonction de recevoir le vent à son extrémité. Il est creux et n’a pas d’influence sur le son du tuyau.

 

Le biseau est une cloison clôturant la circonférence supérieure du pied et interdisant au vent de s’échapper, sauf sur une petite partie de celle-ci.

Ce passage très fin s’appelle la lumière, rectiligne, créant ainsi une lame d’air.

L’aplatissage du pied à cet endroit s’appelle la lèvre inférieure.

 

Le corps vient ensuite, s’ajustant à l’ensemble pied-biseau.

Il reproduit sur sa circonférence un aplatissage similaire appelé lèvre supérieure.

De la matière est enlevée dans cette lèvre supérieure pour créer un espace appelé hauteur de bouche.

La lame d’air, en sortant de la lumière va franchir cette hauteur de bouche et se briser sur l’arête de la lèvre supérieure. La colonne d’air du corps, lui aussi creux, est alors mise en vibration, générant ainsi un son.

 

Deux sortes de  paramètres interviennent qui conditionnent le son final du tuyau.

  • Les choix effectués avant sa construction

  • L’action du facteur sur le tuyau une fois celui-ci construit, appelée embouchage.

 

Parmi tous les paramètres de construction on notera les principaux suivants :

Composition du métal riche en étain ou en plomb (le facteur réalise lui-même son alliage).

Diamètre et forme du corps.

Épaisseur du métal des pieds et des corps (voir l’article épaisseur du métal).

Largeur de la bouche (proportion de la circonférence totale).

Epaisseur du biseau et profilage de celui-ci, à l’endroit où passe la lame d’air, par un chanfrein sur presque toute son épaisseur. Pente de ce chanfrein. Petit carré sur la tranche sous le chanfrein.

 

Les principaux paramètres d’embouchage sont :

Hauteur de la bouche.

Ouverture de l’extrémité du pied (mesure à volonté de l’entrée du vent et réglage ainsi de l’intensité du tuyau).

Epaisseur de la lumière.

Position du biseau, plus ou moins haut.

Position rentrée ou sortie de la lèvre supérieure

Longueur du corps.

Dents plus ou moins importantes et nombreuses sur le carré avant du biseau