Cariglione

Ce jeu peut connaître plusieurs appellations dans l'orgue corse : Campanette (Aregnu), Cariglione (A Verdese), Coriglione (Figarella di Santa Maria di Lota), Campanelli (Pedicorti di Caghju).

Il apparaît dans l'orgue corse à partir du milieu du 19ème siècle.

Il est constitué de timbres en laiton épais, accordés, frappés par un petit marteau en forme de boule.

L'ensemble des timbres est en général placé dans le haut de la fenêtre des claviers derrière une grille ou une paroi ajourée en bois.

Ce jeu commence le plus souvent au fa 3.

Son effet sonore participe à sa façon au merveilleux de l'orgue et n'est pas sans rappeler la Zauberflöte (Flûte Enchantée) de Mozart.