Commune

Aiacciu

 

Edifice

Santa Maria Catedrale

Emplacement

En tribune au-dessus de la porte d’entrée principale

Facteur

Cavaillé-Coll Père (Dominique) et Fils (Aristide et Vincent)

Facteurs d'orgues du Roi

1846

Date

1846

Etat actuel

Bon

Historique

1834 : mention dans un rapport du maître de chapelle, d’un orgue de douze jeux et 4 octaves, en état d’abandon, datant de la fin du 16 ième siècle

1865 : relevage

1880 : relevage par Aristide Cavaillé-Coll

1933 : relevage par Michel Merklin et Kuhn

1941-42 : intervention de Claude Hermelin

1948 : travaux par Claude Hermelin et Georges Helbig

1955 : travaux par Michel Merklin et Kuhn

1960 : profondes modifications par Jacquot-Lavergne

1964 : modifications par Edmond Costa

1970 à 1980 : interventions de Merklin

1997 : restauration par Jean-Marc Cicchero

Etendue des claviers

A l’origine 54 touches de do1 à fa5 pour le grand-orgue et le positif, et 42 touches de do2 à fa5 pour le récit

Le récit est porté à 54 touches de do1 à fa5 par Michel Merklin et Kuhn en 1955

Trois claviers de 61 touches de do1 à do6 en 1960

Etendue du pédalier

A l’origine 25 touches de do1 à do3

Porté à 30 touches de do1 à fa3 en 1948

Porté à 32 touches de do1 à sol3 en 1960

Composition des claviers manuels

Grand-Orgue

Bourdon 16’

Bourdon 8’

Montre 8’

Salicional 8’

Violoncelle 8’

Prestant 4’

Dulciane 4’

Quinte 2’2/3

Doublette 2’

Fourniture 4 rangs

Cymbale 3 rangs

Ces deux derniers jeux proviennent de la séparation en 1964 en 2 registres de la Fourniture de 7 rangs d’origine

Cornet 5 rangs au do3

Bombarde 16’, à l’origine première octave en 8’

Trompette 8’

Clairon 4’

Positif

Bourdon 8’

Flûte harmoniqe 8’

Flûte douce 4’

Prestant 4’

Doublette 2’

Cymbale 4 rangs (1964)

Nasard 2’2/3 (1960)

Tierce 1’3/5 (1960 puis 1997)

Récit expressif

Cor de nuit 8’ (1960)

Voix céleste (1960)

Gambe 8’ (1960)

Flûte traversière 8’ (Flûte harmonique 8’ à l’origine)

Flûte octaviante 4’

Octavin 2’

Plein-jeu 4 rangs (1960 puis 1997)

Trompette 8’ (transportée du positif en 1960)

Clairon 4’ (transporté du positif en 1960)

Hautbois 8’

Cromorne 8’ (Clarinette 8’ à l’origine)

Voix Humaine 8’

Composition du pédalier

Flûte acoustique 32’ (1948)

Flûte 16’

Flûte 8’

Flûte 4’

Bombarde acoustique 32’ (1948)

Bombarde 16’

Trompette 8’

Clairon 4’

Tirage des jeux

Par dominos, en plusieurs lignes horizontales de chaque côté des claviers

Coupure en basses et dessus

Si2 - do3

Accessoires

Tremblant doux à l’origine, disparu

Trémolo au récit

Les accessoires sont gérés par des dominos disposés au-dessus des claviers et par boutons pressoirs aux pieds

Accouplements :

- Positif/Grand-orgue (origine)

- Récit/Positif (origine)

- Récit/Grand-orgue (1941-42)

Tirasses :

- Grand-Orgue (la seule à l’origine)

- Positif (1941-42)

- Récit en 8’ (1955 ?)

- Récit en 2’ (1997)

Production du vent

Réservoirs rectangulaires à tables parallèles et plis compensés

Un ventilateur électrique, le premier avait été installé en 1933 par Merklin

Pression 85 mm d’eau

Diapason

440 hz

Tempérament

Egal

 

Commentaires

A l’origine, à la Pédale, pour les fonds comme pour les anches, 16’ et 8’ sont en extension et 4’ et 2’ sont en extension, mais sans les 12 derniers tuyaux pour le 8’ et le 2’.

1948 : électrification de la pédale

1960 : traction électro-pneumatique, console retournée, sommier de récit neuf

1970-80 : remplacement des tirages de jeux électro-pneumatiques par des moteurs électriques

1997 : transmission des notes et des jeux électronique et combinateur de jeux (brevet Joël Pétrique)

On pourra lire avec profit la plaquette très bien réalisée, clairement exposée et richement documentée, éditée par l’Association des Amis de l’Orgue de la Cathédrale, pour le concert d’inauguration du 20 septembre 1997.

A qui s'adresser

Abbé Joseph Fini titulaire

04.95.21.16.88

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now